mardi 24 novembre 2015

Lettre à François

A Tous les François de la planète,

Dans cette lettre j'aborderai les points suivants: l'horizon de la paix et l'éducation à la paix.
Je ne cesse d'entendre de la part de l’Église des messages de paix. Aujourd'hui face aux tragédies que le monde subit comment ramener l'espoir à l'humanité? Comment l’empêcher de céder au fatalisme? 

J'ose le dire le monde n'a plus besoin de discours mais d'actions.  Alors cher François comme vous semblez manquer d'idées je vous propose les réflexions ci dessous:

- Éduquer à la paix est un devoir, une nécessite urgente. Dans le tweet du 4 septembre 2015 le Pape François écrivait:« La guerre est mère de toutes les pauvretés, une grande prédatrice de vies et d’âmes » dans ce cas n'est il pas urgent dans ces temps troublé de promouvoir une réflexion profonde qui s'articulerait autour de la paix? Il est évident que cette question ne peut être traité que si les dirigeants du monde et des différentes obédiences religieuses sont présents (monothéiste et polythéiste). Une paix durable ne peux s'installer que si une répartition équitable des richesses est mise en place, il serait temps d'en discuter.

- Tout être humain mérite le respect, un traitement équitable et le droit de vivre correctement. L'ensemble des pays du monde devraient donc collaborer et s'organiser afin de créer un "collectif organisé de solidarité" cette institution aurait pour mission d'améliorer les conditions de vie en priorité dans les pays émergents. En effet, la libre circulation des idées, des personnes, des capitaux montre qu'une politique nationale par des rapports diplomatique est inefficace d’où la nécessité de créer des organisations internationales .

- De plus,  il me semble important d'arrêter de définir la paix en utilisant des termes négatifs: absence de conflit, non guerre mais d'essayer de la définir comme:  la capacité pour l'humanité de vivre en harmonie ou dans la concorde sociale... Afin d'y arriver je ne vois qu'un seul moyen promouvoir au sein des systèmes éducatifs des textes parlant de paix. Et par pitié arrêtons de faire croire au générations futures que la PAIX s’obtient par la Guerre. En changeant notre langage nous changerions le monde. Imaginez un mode où nous n'entendrions plus plus le terme ennemi, que lors des débats politiques nous n'assistions plus à des rapports de force mais à des dialogues. Ce type de comportement, de langage nous conduiraient vers la paix.

J'espère que ces quelques mots, phrases, arguments vous ont convaincu et je vous prie de recevoir mes salutations les plus distinguées monsieur François.

Bien cordialement

La Paix

Aileza des billets Cosmique nous a généreusement invité à son after des apéros cosmique notre mission était d'écrire une lettre à François. C'est ma première participation et se sera malheureusement la dernière car Aileza met fin à cette aventure mais je ne doute pas de sa créativité et je suis sur que d'autres surprises nous attendent.
Pour plus d'information n’hésitez pas à cliquer sur ce lien:
http://billetscosmiques.com/evenement-participez-aux-aperos-cosmiques/





6 commentaires:

  1. J'aime beaucoup se que tu as écris, tu utilises des mots fort et j'adore. Je te connais bien donc je sais que tu réfléchis longuement lorsque tu écris tes texte comme ça !

    mais... ce n'est pas une lettre ;-)

    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'entends ta remarque. J'ai essayé .-)

      Supprimer
  2. Coucou Mignardises !
    Merci pour ta participation aux apéros cosmiques :)
    Nous aspirons tous à la paix, enfin la plupart d'entre nous, je crois... Si un François peut faire quelque chose ce serait bien en effet mais tellement hypothétique :(
    Juste un petit détail technique pourrais-tu mettre un lien vers mon article expliquant en quoi consiste l'after au cas où un de tes lecteurs souhaiterait participer. Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ai rajouté mon oubli. Belle journée

      Supprimer
  3. Ne pas définir la paix en utilisant des termes à connotation négatives... c'est tellement vrai et ça laisse supposer toute la difficulté d'arriver, justement, à la paix...

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup pour ses jolies mots !